provenance


provenance

provenance [ prɔv(ə)nɑ̃s ] n. f.
prouvenanche « cause » 1294; repris 1801; de provenant, p. prés. de provenir
(1828) Endroit d'où vient ou provient une chose, une personne. J'ignore la provenance de cette lettre. En provenance de... Avion, train, passagers en provenance de Marseille, de Bruxelles (opposé à en partance pour, à destination de) .
(1845) Origine. Des éléments de toutes provenances. Comm. « Le moindre morceau de bois vermoulu qu'il achetait [...] avait toujours une provenance illustre » (Gautier). « Cette liqueur qu'il croit de bonne provenance » (Chardonne). Douanes Pays de provenance, celui d'où une marchandise est importée et qui peut être distinct du pays d'origine. — (1801) Au plur. Vieilli Les provenances : les marchandises et produits importés.

provenance nom féminin (de provenir) Endroit d'où quelque chose vient ou provient : Je ne connais pas la provenance de ce colis. Train en provenance de Bordeaux. Partie d'une forêt où sont récoltées les graines qui servent à produire les plants destinés au reboisement. ● provenance (synonymes) nom féminin (de provenir) Endroit d'où quelque chose vient ou provient
Synonymes :
- point de départ

provenance
n. f. Origine, source. Marchandise de provenance étrangère.

⇒PROVENANCE, subst. fém.
A.— (Lieu d')origine d'une chose le plus souvent concrète, plus rarement d'une personne. Provenance d'un livre, d'une pièce rare; marchandises de provenance étrangère, lettres de toutes provenances, mot de provenance latine. Aux murs miroitaient des armes de toute provenance : fusils marocains rapportés de Tanger (...) un casque de soldat prussien (BOURGET, Disciple, 1889, p. 112). Un conseil (...) qui note tous les officiers, quelle que soit leur provenance (JAURÈS, Armée nouv., 1911, p. 475). Le pays de provenance est celui d'où la marchandise a été importée en droiture (MATH. 1967) :
[La place de] Piccadilly Circus (...) accomplit avec simplicité son œuvre, qui est de grouper un moment les Londoniens de toutes les provenances, puis de les répartir dans des directions si opposées qu'ils ne se rencontreront plus de toute la journée...
MORAND, Londres, 1933, p. 173.
Loc. adj. En provenance de. Qui provient de. Marchandises en provenance de l'étranger, train en provenance de Paris. Un rapport de police en provenance d'Engaddi, une misérable bourgade de l'intérieur des Syrtes (GRACQ, Syrtes, 1951, p. 349). Le rayonnement cosmique, en provenance des étoiles (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p. 219).
P. méton., au plur., COMM. Marchandises, produits importés, considérés par rapport à leur pays d'origine. Les provenances de tel pays ne sont pas soumises aux mêmes droits que celles de tel autre (Ac.). Il y a un vrai mouvement commercial dans la ville [d'Assouan], car là est établie la douane pour les provenances de la haute Nubie (DU CAMP, Nil, 1854, p. 188). Les houblons précoces de Bourgogne sont (...) en état de soutenir la comparaison avec les provenances les plus réputées (BOULLANGER, Malt., brass., 1934, p. 57).
B.— Source, origine d'un fait, d'un processus. Son mari (...) devait être mort (...) elle n'en parlait jamais que pour expliquer la provenance de sa propriété (ZOLA, Argent, 1891, p. 158). M. a pris presque toutes ses idées dans Taine. Je ne lui en veux pas, mais je voudrais savoir pour quelle raison (...) il nous cache ainsi ses sources. Est-ce par mépris pour la provenance de la pensée, et parce qu'il trouve qu'il suffit d'avoir repensé ce qu'un autre a pensé? (RIVIÈRE, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1905, p. 154).
Prononc. et Orth. :[]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1294 « ce dont un fait provient, cause » (Miracles de St Eloi, éd. M. Peigné-Delacourt, LXX, p. 123); 2. 1801 « ce qui provient, qui est la conséquence » (MERCIER Néol.); 3. 1823 comm. « marchandise venue d'un pays étranger » (BOISTE); 1835 id. plur. (Ac.); 4. 1828 id. « lieu d'origine d'un produit » (VERGER, Dict. class. de la lang. fr. ds QUEM. DDL t. 5); 5. 1845 en gén. « lieu dont provient une chose, origine, source » (BESCH.). Dér. du part. prés. de provenir; suff. -ance. Fréq. abs. littér. :134.

provenance [pʀɔvnɑ̃s] n. f.
ÉTYM. 1294, prouvenanche en picard; repris 1801; de provenant, p. prés. de provenir.
1 (1834). Endroit d'où vient ou provient (qqch.). || Un paquet dont j'ignore la provenance (→ aussi Pâture, cit. 7).En provenance de… || Avion, train en provenance de… (opposé à en partance pour, à destination de). || Arrivage d'agrumes en provenance d'Algérie, d'Israël, d'Espagne. || Courant (2. Courant, cit. 11) d'immigration en provenance de l'Europe.
2 Origine. || Ce bibelot a une provenance illustre (→ Généalogie, cit. 4). || Des maladies dont on ignore la provenance (→ Écriture, cit. 18).De… provenance (et qualification). || Des éléments de toutes provenances (→ Autant, cit. 52). || Les gamètes (cit. 2), cellules distinctes et de provenance différente. || Mot de provenance germanique, emprunté à un idiome germanique.
Comm. || Estampille garantissant la provenance d'un fromage. || Liqueur (cit. 7) de bonne provenance. || Commerçant en grains (cit. 3) qui sait reconnaître les provenances des blés, des farines.(Douanes). || Pays de provenance, celui d'où une marchandise est importée et qui peut être distinct du pays d'origine.Au plur. (1801). Admin. || Les provenances : les marchandises et produits importés.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Provenance — Prov e*nance, n. [F., fr. provenir to originate, to come forth, L. provenire. Cf. {Provenience}.] Origin; source; provenience. Their age attested by their provenance and associations. A. H. Keane. [Webster 1913 Suppl.] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • provenance — (n.) 1785, from Fr. provenance origin, production, from provenant, prp. of M.Fr. provenir come forth, arise, from L. provenire come forth, organize, from pro forth (see PRO (Cf. pro )) + venire come (see VENUE (Cf …   Etymology dictionary

  • provenance — provenance, provenience Provenance (pronounced with the stress on the first syllable) is the BrE word, and provenience (pronounced pro vee ni ǝns) its AmE equivalent, meaning ‘place of origin of a manuscript, work of art, etc.’ and in more… …   Modern English usage

  • provenance — index birth (lineage), derivation, genesis, origination, source Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • provenance — provenance, provenience *origin, source, inception, root, prime mover Analogous words: beginning, commencement, starting (see corresponding verbs at BEGIN) …   New Dictionary of Synonyms

  • provenance — ► NOUN 1) the origin or earliest known history of something. 2) a record of ownership of a work of art or an antique. ORIGIN French, from Latin provenire come from …   English terms dictionary

  • provenance — [präv′ə nəns] n. [Fr < provenir < L provenire, to come forth < pro , forth + venire, to COME] origin; derivation; source …   English World dictionary

  • Provenance — For other uses, see Provenance (disambiguation). Diana and Actaeon by Titian has a full provenance covering its passage through several owners and four countries since it was painted for Philip II of Spain in the 1550s. Provenance, from the… …   Wikipedia

  • provenance — prov|e|nance [ˈprɔvənəns US ˈpra: ] n [U] [Date: 1700 1800; : French; Origin: provenir to come out, originate ] formal the place where something originally came from ▪ The provenance of the paintings is unknown. (of) dubious/doubtful provenance ( …   Dictionary of contemporary English

  • provenance — [[t]prɒ̱vɪnəns[/t]] provenances N VAR: usu with poss The provenance of something is the place that it comes from or that it originally came from. [FORMAL] Kato was fully aware of the provenance of these treasures... He had no idea of its… …   English dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.